MyMp3Tracks

INTERVIEW DU COLLECTIF : Le groupe REFLEX est-il mort ?

INTERVIEW DU COLLECTIF : Le groupe REFLEX est-il mort ?

Aujourd'hui pour les béninois, le collectif REFLEX Entendements n'existe quasiment plus, la question est brutale mais le Reflex est-il mort ? 


(Kaysee) NON le Reflex n'est pas mort, nous avons pris un peu de recul pour diverses raisons... des événements ont fait que nous avons été plus discrets au Bénin car plusieurs membres du collectif n'y résident plus et que ceux restés sur place ont moins de temps, nous connaissons tous une vie socioprofessionnelle en parallèle de notre investissement artistique.


Combien de membres compte le Reflex et quel est le rôle que chacun y joue ?


(Le Yov) Le mentor du collectif est bien sûr Kaysee Montejàno qui est basé à Bruxelles depuis quelques années déjà, Rest'n Peace, A.Y.S et Hypnoz sont à Cotonou, Nicoteen est à Paris, Le Yu à Grenoble, Dyskord à Montréal et moi-même Le Yov à Nice. Après cela bien sûr nous avons des artistes affiliés. Kaysee donne le tempo, trace les grandes lignes et manage le collectif à sa manière, je m'occupe de la communication et coordonne le tout entre les divers pays, Nicoteen dirige le coté plus artistique des choses et conseille donc chaque membre avant chaque projet.


Le Rap, selon vous, c'est quoi ?

(Le Yov) Le rap c'est de l'ethnologie retranscrite oralement et avec le plus de poésie possible, mais aussi une guerre des mots pour atteindre de cibles, on se définirait bien comme des poètes ethnologues, mais en treillis lol


Que pensez-vous du Rap Game béninois ?

( Kaysee) On ne joue plus depuis longtemps, donc nous n'en pensons rien, nous exerçons notre passion, si elle peut nous rapporter financièrement tant mieux, sinon elle nous rapporte humainement.


Les beefs font partis du rap game : est-ce que le Reflex est en beef contre quelqu'un dans le showbiz ?

(Le Yov) Il y a eu par le passé quelques tensions, aujourd'hui et vu la distance que l'on a pris sur certaines choses nous sommes tous apaisés, mais toujours avec un œil ouvert et des Reflex lol Comme aime dire Kaysee : « Nous ne disons pas que nous sommes les meilleurs, mais le jour on ceux qui se disent être les meilleurs vont nous rencontrer, ils sauront que ce n'étaient pas eux les meilleurs ».


Les coulisses trouvent que vous collaborez très peu avec vos collègues artistes : qu'en dites-vous ?

(Kaysee) Que c'est faux, nous faisons moins de productions donc il est normal que nous collaborions moins, à Cotonou des artistes comme Hypnoz, AYS ou Rest'n partagent souvent des morceaux, les projets à venir vous le montreront.


Depuis quelques années déjà, on ne vous sent plus trop sur les sites internet, les ondes ni sur les scènes au bled : pourquoi ce silence ?

(Le Yov) Le Reflex a toujours eu du mal avec les médias locaux, à part dans les premières heures ou Kaysee était un proche de Polo Orisha qui œuvrait à l'époque sur Golf TV.

Nous n'aimons pas la mentalité de beaucoup qui marchent sur la tête, en effet ce n'est pas notre franc parlé et notre rap revendicatif et dénonciateur qui dérange, c'est le fait que pour nous, l'art et le travail ont un prix émotionnel certes, mais doivent être respectés, quand un animateur radio ou télé te fais comprendre qu'il faut payer pour être diffusé, tu pètes un plomb, ton œuvre n'est plus médiatisé pour sa valeur, la médiocrité des autres pourra être diffusée si ils en ont les moyens, on est plus sur du qualitatif, voilà un des problèmes au Bénin. Comment comprendre que dans tous les pays les artistes sont payés pour passer en télé ou sur les ondes, chacun touchent des cachets, des droits d'auteurs (compositeurs, musiciens, auteurs), et là au Bénin c'est l'artiste qui doit payer pour être visible, il y a une différence entre une politique de communication que ta structure met en place et qui a un cout, et les droits fondamentaux des médias envers les artistes. Je prends aussi  l'exemple de nos sites internet béninois pour la musique urbaine, Voluncorp et Urben Hits dont je salue le travail depuis des années, nous avons personnellement arrêté de travailler avec eux, même si ils s'en foutent de nous, c'est bien dommage, car un coup du fais du copinage avec certains qui ne payent rien, un coup comme c'est ton cousin (Nicoteen à un cousin sur Voluncorp) tu ne payes rien, un coup tu fais une interview dont tu dois faire les questions réponses toi-même car eux n'ont pas le temps, un coup la connexion déconne donc tu fais aucun effort pour prendre des données envoyées de l'étranger, un coup tu dois payer plus que les autres (syndrome yovotome), un coup tes visuels ne sont plus pro car tu n'a pas payé (alors qu'on ne t'a rien demandé), tout ça n'est pas professionnel, mettez une grille tarifaire en place et la même pour tous, car du coup c'est du copinage je le redis, et là je parle même pas de leur habitude de faire du buzz avec tout et n'importe quoi sans aucunes sources fiables. Moi-même Le Yov j'ai géré un site forum à l'époque, zangbeto.com, on a connu des sites comme Beninzik, Rapdubled, donc ça a toujours existé, mais là aussi comme pour le pays faut évoluer, après je le redis respect pour la maintenance et le travail fourni, je sais que ce n'est pas évident de gérer un site internet.

Pour votre site Mymp3tracks on accepte de travailler avec vous parce qu'on le souhaite et que vous avez déjà fait une belle interview avec Hypnoz. Et de toute manière les artistes ont besoin de faire connaître leurs productions, comme les sites de musique ont besoin des productions artistiques.


  Vous semblez dispersés géographiquement et surtout hors du Benin : Pensez-vous pouvoir impacter le rap game à distance ?

(Kaysee) Il y a 3 ans nous avions mis en place une structure audiovisuelle qui avait tout pour fonctionner, nous avions fait une collaboration avec les studios MIT, et  avions investi dans du matériel audio-visuel de qualité pour pouvoir être totalement indépendant et produire des morceaux jusqu'aux clips vidéos sur nos terres au Bénin. Lors d'un de mes séjours à Cotonou, 2 premiers singles du futur album avaient alors été finalisés et clippés (Shriek big up) ; mais suite à une  stratégie « trop underground » il faut le reconnaître, les clips « Chambre noire » et « We love Bénin » sont sortis trop tôt, sans communication ni moyens de promotion suffisants. A mon retour en Europe la structure s'est essoufflée car nous manquions de personnel administratif et marketing qualifié...   Pour l'avenir nous comptons réorganiser structurellement le label et rasseoir les bases où nous le déciderons. De toute manière avec internet on sait exercer des activités de partout, artistiquement parlant, donc le Bénin sera automatiquement impacté.

- Kaysee , on ne t'entend presque plus depuis Métanoïa. On en parle ?

(Kaysee) Tout simplement je ne vis plus au Bénin depuis de nombreuses années, d'où ma disparition des médias béninois. J'ai des projets musicaux en cours avec le Reflex, Izi Triggaz et bien sûr solo... mais a aussi une vie socioprofessionnelle. Quand je rentre au Bénin j'essaye de passer dans quelques médias, mais pour ceux qui me connaissent je reste discret et réservé dans le fond, et tant que je n'aurais pas une sortie artistique programmée, je n'irais pas faire le guignol en radio ou à la télé juste pour me montrer (rires).  Je saurais ce qu'il y aura à faire lorsqu'il faudra le faire,  j'aime trop le Rap pour le laisser à la traîne lol.


Nous avons eu écho pendant le mandat du président YAYI BONI qu'un artiste du groupe RELEX Entendements a été censuré pour une raison qui n'est pas vraiment connu de tous, nous voulons avoir votre version.

(Le Yov) Tout à fait, j'avais moi-même produit un morceau « Le Bonimenteur » qui dénonçait les dérives de la gouvernance Yayi, ou je prestait avec Rest'n et Nicoteen du Reflex et notre ami Fiikira (Apouke) sur une instru de Grizly (Ardiess), le morceau a été écouté par beaucoup de médias, apprécié, mais aucune radio n'a osé le diffuser, des amis animateurs nous ont alors expliqué qu'ils risquaient leur place, le morceau a donc été censuré et boycotté, mais l'histoire va même plus loin, quand en 2012 j'ai voulu comme régulièrement venir au Bénin, je suis allé à Marseille pour obtenir mon visa, la secrétaire m'a alors dit que mon nom était sur une liste noire de personnes qui ne devaient rentrer dans le pays, comme quoi le pays était loin d'être une vraie démocratie, heureusement pour moi je connais bien le consul du Bénin à Marseille, mais bon je serais tout de même rentré au Bénin par le Togo ou le Burkina si il fallait lol J'ai compris par la suite qu'une ancienne connaissance, Rachelle une des filles de Yayi alors au USA, avec qui je m'étais brouillé suite à mes prises de positions, avait du me balancer pour ce morceau et j'ai atterri comme ça sur une liste, que de bons souvenirs !!!


Nous avons aussi appris que certains d'entre vous ont vécu dernièrement des moments durs et heureux, notamment des naissances et des décès, nous n'en savons pas plus, pouvez-vous nous éclairer un peu plus à ce niveau ?

(Le Yov) Depuis 2 ans le Reflex a subi une suite de moments très douloureux avec le décès de 2 de nos mamans, mais aussi des moments de grandes joies avec des naissances. Je n'en dirai pas plus car nous respectons l'univers privé de nos membres. Je peux juste vous dire à titre personnel qu'un des surnoms de ma petite fille est Yabo, les vrais  béninois comprendront.


Quels sont les projets du Reflex à court et à long terme ?

(Le Yov) Hypnoz et Dyskord ont eu en 2017 une actualité artistique fournie, 2 singles pour le premier et un EP 6 titres avec clip pour le second. Ensuite nous commençons à communiquer sur la future sortie de l'Album collectif du Reflex, en studios depuis quelques temps déjà, et bientôt clôturé, sortie prévu cette année.

AYS prépare un mini album et a déjà clippé un morceau de ouf en compagnie de Hypnoz et de Raïmi Lawani de 4 Season, Rest'n prépare en ce moment même son tout nouveau clip également qui risque de faire du bruit, ensuite chaque membre a ses projets solo en cours, 2018 sera inch Allah l'année du Reflex.

Toutes les sorties de singles ou de clips des membres sont disponibles : sur la page facebook du collectif (Reflex Entendements)...


Le Reflex pense-t-il faire de nouvelles recrues ?

(Kaysee) Ce n'est pas d'actualité pour le moment, avec tous ces projets en cours nous nous concentrons sur nous-mêmes, mais bon nous sommes en période de « mercato » lol donc qui sait …


On assiste à une pléiade d'artistes rappeurs actuellement au Benin. Donnez-nous si vous en avez, deux noms qui pourraient faire le Reflex ...

(Le Yov) Kaysee et moi-même sommes loin du Bénin donc dur d'être objectif en rentrant 3 semaines en vacances de temps en temps, moi personnellement j'adore un jeune artiste qui se débrouille seul comme un chef, AD Naz, et puis le second nom n'existe pas encore, on aimerait une fille talentueuse, à bonne entendeuse lol …


Un Titre du Reflex que vous aimerez écouter de suite ...

(Le Yov) Le single à venir de Rest'n, ça s'appelle « Salam » … du Reflex sauce moderne lol

Un mot à l'endroit des lecteurs de Mymp3tracks ... Votre mot de fin

 

(Kaysee et Le Yov) Déjà pour finir sachez que toutes nos productions, collectives et solo depuis 2004 sont en écoute et téléchargement libre sur la plateforme http://reflexenten2ments.bandcamp.com

Pour la nouvelle génération qui nous connait un peu moins, on peut retrouver le BEST OF du Reflex avec les morceaux les plus populaires sur la plateforme (https://reflexenten2ments.bandcamp.com/album/best-of-2004-2016), ce best of n'a pas été diffusé par les médias internet béninois !!!

A tous les lecteurs et internautes, restez à l'écoute, nous vous souhaitons le meilleur pour 2018 et essayerons de mettre dans vos oreilles du lourd, à tout le staff de Mymp3tracks, merci pour l'interview et bonne chance pour la suite, on est ensemble !!!

Interview réalisée par : Basta L'enfwré

remove_red_eye 2200 fois

date_range 15-01-2018


Partager sur :

D'autres interviews

headset Ecouter